Le Pochard à pochette

samedi 28 mars 2015
par  Robert Vigneau
popularité : 20%

.

.
- La banalité effraie-t-elle ?

- Bien sûr, quoi de plus commun et de plus partagé dans nos occidents que les petits verres ?

.

.
JPEG - 52.9 ko

.

Cette image fut exposée naguère dans une galerie ma foi assez huppée. Un visiteur dont je tairai le nom, m’apostropha :

- Bravo ! Enfin mon portrait ! Enfin, un artiste qui me prend comme modèle… Merci de votre sérieux, Vigneau !

- Pardonnez-moi mais je ne prends jamais de modèle vivant…

- Foutaises, l’ami ! Je me reconnais bien, allez : la pochette, c’est tout moi, mes fonctions obligent - et ces petits verres qui dégringolent devant mon nez, ma secrète coquinerie pour la bouteille sans parler de cette tuyauterie qui me sort de l’oreille, distribue-t-elle des vins ou de l’essence dont je fais également gaspillage ?

Emporté par l’enthousiasme , il avait l’intention d’acquérir mon dessin et l’avait même retenu. Mais son épouse informée entra dans une menaçante colère conjugale.

- Si tu t’avises d’accrocher ça sur nos murs, gare ! hurla-t-elle…

Il n’en fallut pas plus pour que notre obéissant conjoint décommande son ambition d’achat.

Pour consoler la galeriste de cette perte de 250 euros, l’épouse du PDG lui acheta quand même une autre image qui sera publiée bientôt.

Si elle n’avait pas été marida légitime habituée à dépenser le fric du conjoint sans compter, elle se serait adressée directement à l’artiste - une fois l’expo achevée - et elle aurait acquis l’œuvre à moitié prix. Ou deux images pour le prix d’une. Ah ! THE fric ! Mais peut-être manquait-elle de mur ?

• 

•  Cette image est actuellement publiée dans le dossier "dessins" intitulé du blanc au noir sur le site 21.