Rouge novembre

mercredi 1er août 2018
par  Robert Vigneau
popularité : 22%

Depuis trois décennies, je compose un calendrier de MES boissons ou nourritures pour présenter mes vœux aux francophones en mon cœur. Ces douze quatrains, un par mois, célèbrent des émotions, des parentèles ou des événements privés, lointains, parfois même si personnels qu’ils ont pu sembler obscurs aux récipiendaires.
En contrition, voici des précisions ou détails, souvent d’ordre intime ou familial, susceptibles d’éclairer le contexte de ces confidences. Et puis, ça me fait plaisir de raconter ces bribes. Cette fois, il s’agit de mes canons de (vin) rouge, calendrier paru en la fermentation de 1998.

.

.
novembre
.
 
Le pochard se ruine en besogne
 
Aux rayons des supermarchés :
 
Adieu, tireuses pour ivrognes !
 
On ne vend plus que vins bouchés.

.

Voir les précisions d’hier… avant celles d’aujourd’hui :
Comme tout bon Franchouillard victime des effets de mode, j’ai longtemps essayé de m’initier aux millésimes et terroirs. Ils existent certainement. Aveu : j’y demeure plutôt handicapé. Je suis assez aveugle ès saveurs. Et longtemps je me sentis honteux de cette faiblesse.

Je rends donc grâce à François Cavanna de m’en avoir soulagé : l’écrivain a su réhabiliter le gros rouge qui avait si bien convenu au peuple des pauvres pendant tant de siècles. J’ai oublié le titre de l’ouvrage et même les simples mots du plaidoyer. Etait-ce dans une page des Ritals ou des Russkoffs ou mieux de Mignonne allons voir si la rose… que je l’ai découvert ?

Quand j’ai voulu vérifier en consultant les volumes sur mes étagères, je me suis aperçu qu’il n’y en avait plus un seul. Bravo, tous prêtés, jamais rendus… Volés ? Victoire ! Signe de leur excellence… Quel fabuleux écrivain ce fut ! En plein cœur, la ferveur de la sincérité.

.


Brèves

2 septembre 2009 - Limerick, kézako ?

Limerick : forme poétique anglaise humoristique, volontiers salace et souvent absurde.
Sa (...)

31 octobre 2008 - Mirlitons : présentation

Les mirlitons publiés sont actuellement ordonnés en trois rubriques : les septains et les (...)