Rouge d’octobre

mardi 31 juillet 2018
par  Robert Vigneau
popularité : 29%

Depuis trois décennies, je compose un calendrier de MES boissons ou nourritures pour présenter mes vœux aux francophones en mon cœur. Ces douze quatrains, un par mois, célèbrent des émotions, des parentèles ou des événements privés, lointains, parfois même si personnels qu’ils ont pu sembler obscurs aux récipiendaires.
En contrition, voici des précisions ou détails, souvent d’ordre intime ou familial, susceptibles d’éclairer le contexte de ces confidences. Et puis, ça me fait plaisir de raconter ces bribes. Cette fois, il s’agit de mes canons de (vin) rouge, calendrier paru en la fermentation de 1998.

.

octobre
 
.
 
Mais où trouver feu ces picrates
 
Coiffés de goulots capsulés
 
Et leur nuit de caves bougnates
 
Brillant de litrons étoilés ?

.

Si vite évoluent les vins et surtout le commerce des vins, leurs usages et leurs offres, qu’il convient de préciser des termes devenus désuets en une ou deux décennies…

AOC et vin de table ? L’appellation AOC (Appellation d’Origine Contrôlée) date officiellement de 1935. Elle a été maintes fois modifiée ; par exemple, le Fitou fut classé AOC dès1948 tandis que Corbières ou Minervois n’y entreront qu’en 1985, ce qui signifie qu’auparavant les vins de ces deux terroirs étaient classés comme simple vin de table, donc de qualité inférieure, susceptibles d’être mélangé avec d’autres provenances, l’Algérie par exemple.

Traditionnellement, les AOC étaient vendues en flacons de 75cl fermés au bouchon (vins bouchés) tandis que les vins de table étaient commercialisés en vrac à la tireuse ou mieux en litres capsulés, c’est à dire fermés d’une capsule qui se retirait aisément d’un coup de pouce. Ces litres, consignés, étaient marqués d’un collier d’étoiles sous le goulot.

Le bougnat ? C’était le nom que les Parisiens donnaient au vaillant Auvergnat qui faisait commerce du charbon et du vin, articles lourds à porter dans les étages alors sans ascenseur ! Le mot se décline, pourquoi pas ?


Brèves

2 septembre 2009 - Limerick, kézako ?

Limerick : forme poétique anglaise humoristique, volontiers salace et souvent absurde.
Sa (...)

31 octobre 2008 - Mirlitons : présentation

Les mirlitons publiés sont actuellement ordonnés en trois rubriques : les septains et les (...)