sel en instance…

lundi 27 novembre 2017
par  Robert Vigneau
popularité : 22%

Depuis trois décennies, je compose un calendrier de mes boissons ou nourritures pour présenter mes vœux de saison aux francophones en mon cœur.

Ces quatrains célèbrent des personnages ou des événements privés, lointains, parfois même si personnels qu’ils ont pu paraitre obscurs aux récipiendaires. Qu’ils m’en pardonnent !

Avec ma contrition, voici quelques précisions ou détails, souvent d’ordre intime ou familial, susceptibles d’éclairer le contexte de ces aveux. Et puis, ça me fait plaisir de raconter ces bribes. Cette fois, il s’agit de mes pincées de sel, calendrier paru à l’orée de 1991.

.

Quand on concocte un calendrier, les quatrains finissent par surgir à leur gré. Je les note. Mais se prêtent-ils à l’ordre strict des mois ? A la variété de la confidence enfantine ?

Ces deux-là ne collent pas à l’économie de l’exercice mais je ne me décide pas à les supprimer. Ils me semblent composés d’une réflexion assez habituelle en mon lyrisme.

.

Un paysage de sel
 
On arpente sa clarté,
 
on croit marcher dans le ciel
 
où nul ne peut habiter.
 
*
 
 
*
 
Ni le temps ni le feu
 
ne dessalent le sel.
 
Lui seul n’a aucun dieu,
 
le sel universel.

.

JPEG - 14.4 ko


Brèves

2 septembre 2009 - Limerick, kézako ?

Limerick : forme poétique anglaise humoristique, volontiers salace et souvent absurde.
Sa (...)

31 octobre 2008 - Mirlitons : présentation

Les mirlitons publiés sont actuellement ordonnés en trois rubriques : les septains et les (...)