Le sel de juin

mardi 14 novembre 2017
par  Robert Vigneau
popularité : 100%

Depuis trois décennies, je compose un calendrier de mes boissons ou nourritures pour présenter mes vœux de saison aux francophones en mon cœur.

Ces quatrains célèbrent des personnages ou des événements privés, lointains, parfois même si personnels qu’ils ont pu paraitre obscurs aux récipiendaires. Qu’ils m’en pardonnent !
Avec ma contrition, voici quelques précisions ou détails, souvent d’ordre intime ou familial, susceptibles d’éclairer le contexte de ces aveux. Et puis, ça me fait plaisir de raconter ces bribes. Cette fois, il s’agit de mes pincées de sel, calendrier paru à l’orée de 1991.

.

.

juin

Le concierge de mon école
 
revenu des terreurs nazies
 
exhibait en short ses guiboles
 
rongées du sel en Silésie.

Je suis désolé : avec l’âge, je ne me souviens même plus du prénom du dévoué concierge de ce Collège de Nantua. Son couple n’avait jamais eu d’enfant ; tous deux reportaient leur affection sur nous autres, pensionnaires abandonnés. Leur noblesse spontanée offrait aux plus paumés une consolation aux effrois de cette adolescence emprisonnée, pardon : on dit internée mais c’est tout comme.

Lui, les nazis l’avaient embarqué lors d’une de leur razzia contre la Résistance, si vive dans ces revermonts jurassiens.

La Wermacht avaient affecté notre homme aux mines de sel souterraines en Silésie . Un boulot de forçat. Ça lui évita le crématoire. Il en revint, reprit son emploi au Collège où son épouse l’avait remplacé.

Tous deux furent des modèles d’humanité auprès des collégiens.
Aux beaux jours, dans l’Administration, lui seul s’accordait le privilège de porter des shorts pendant le service. Le sel avait laissé des cicatrices à vif sur ses mollets. C’était impressionnant. Une leçon d’antifascisme au débotté !
.


Brèves

2 septembre 2009 - Limerick, kézako ?

Limerick : forme poétique anglaise humoristique, volontiers salace et souvent absurde.
Sa (...)

31 octobre 2008 - Mirlitons : présentation

Les mirlitons publiés sont actuellement ordonnés en trois rubriques : les septains et les (...)