Odilon-Jean Périer

dimanche 30 juillet 2017
par  Robert Vigneau
popularité : 17%

.

Météorite de la poésie : Odilon-Jean Périer (1901-1927). Son existence si brève, si inspirée, éclairante laisse blessé d’ami inconnu.

Son poème le plus familier aux lèvres, le voici ! Le verre d’eau glacée… Mais vous en trouverez tant d’autres sur la toile. Tous vont au cœur !

.

.


Je t’offre un verre d’eau glacée
N’y touche pas distraitement
Il est le prix d’une pensée
Sans ornement

Tous les plaisirs de l’amitié
Combien cette eau me désaltère
Je t’en propose une moitié
La plus légère

Regarde Je suis pur et vide
Comme le verre où tu as bu
Il ne fait pas d’être limpide
Une vertu

Plus d’eau Mais la lumière sage
Donne à mon présent tout son prix
Tel, un poète où Dieu s’engage
Et reste pris

.

Odilon- Jean Périer

in Le Citadin, Poème ou Éloge de Bruxelles, repris dans Le Promeneur, p.47, La Différence, coll. Orphée. 1989.