œufs de septembre

lundi 29 mai 2017
par  Robert Vigneau
popularité : 14%

Le calendrier de mes œufs fut composé pour les vœux de 2010.

.

.

.

.

.

.

Septembre

.

Mamadou brisait la coquille
 
D’un rite émouvant de respect,
 
Priant ses dieux qu’ils ne gaspillent
 
Le fil de la vie qu’il coupait.

.


.

Mamadou fut notre cuisinier en Sierra Leone.

Mamadou Diallo : un Peul (Foula) comme son nom l’indique. Migrant, il fuyait le régime de la Guinée sous l’implacable Sekou Touré. Il savait tout faire. Je l’ai toujours voussoyé, politesse insolite en cette Afrique fraternelle où le tutoiement s’impose naturellement. Son usage du français signalait une personne de haute éducation mais il ne parlait jamais de sa vie précédente ni des fonctions qu’il avait abandonnées au pays. Sa famille à ses côtés s’était aussi réfugiée en Sierra Léone. Il semblait heureux de son travail, de sa présence auprès de nous. A notre départ, après cinq ans de fidélité, nous avons au mieux organisé leur destin.

Il apprenait très vite. A notre arrivée, un diplomate sur le départ nous l’avait recommandé et nous l’avions engagé. Cuisiner était une responsabilité d’importance. Il commandait dans la maison, établissant un climat paisible, généreux, protecteur. Il touchait à la santé de l’entière famille. Les plus jeunes lui montraient déférence, respect et… complicité !

Je ne peux que rester ému au souvenir de la moindre de ses attitudes. Par exemple, lorsqu’il cassait un œuf. Il avait une façon qui n’appartenait qu’à lui, de charger ce geste d’une ferveur de sacrifice qui évoquait l’élévation au zénith de la messe.

.

.


Brèves

2 septembre 2009 - Limerick, kézako ?

Limerick : forme poétique anglaise humoristique, volontiers salace et souvent absurde.
Sa (...)

31 octobre 2008 - Mirlitons : présentation

Les mirlitons publiés sont actuellement ordonnés en trois rubriques : les septains et les (...)