La Vigie

dimanche 3 avril 2016
par  Robert Vigneau
popularité : 12%


.

.

.

.

.

.

Anne ma sœur, ne vois-tu rien venir

Sur la mer nue, sur la Flandre sans fin ?

N’y a-t-il pas une ombre de navire ?

Comme un élan de poussière au chemin ?

J’attends le temps qu’il viendra me ravir,

Cet inconnu auquel je suis fidèle.

N’entends-tu pas en bas un bruit d’auto ?

Si la veillée tremblait enfin d’appels ?

Ne ferme pas la fenêtre si tôt…

Déjà la nuit me frapperait de gel !

.

.

(inédit)


Brèves

2 septembre 2009 - Limerick, kézako ?

Limerick : forme poétique anglaise humoristique, volontiers salace et souvent absurde.
Sa (...)

31 octobre 2008 - Mirlitons : présentation

Les mirlitons publiés sont actuellement ordonnés en trois rubriques : les septains et les (...)