Chou-rave rissolé

vendredi 13 avril 2018
par  Robert Vigneau
popularité : 7%

Le chou-rave est le grand oublié de nos étals et de nos cabas. Il nous vient du fond des âges ; on ne le trouve pas dans la nature : seulement dans les potagers… Long compagnon d’ancestrales disettes !

Voilà pourtant une racine bien accommodante ! On la consomme crue : en salade ou carpaccio ; mais aussi cuite de diverses façons, du potage au sauté ; et bien sûr : seule ou associée à d’autres légumes… Son goût fin, fort différent de celui des autres choux, offre aujourd’hui des variantes originales aux menus.

Seul inconvénient : une peau épaisse que vous sacrifierez pour tenir la chair tendre et parfumée.

Il existe de multiples façons de cuisiner le chou rave. Cru, je le trouve moins triste que les carottes râpées et il accepte des rémoulades plus allègres que celle de son frère céleri-rave.

Mais comme il se tient bien à la cuisson, j’ai décidé de le rissoler le plus simplement possible.

.

CHOU RAVE RISSOLÉ

.
JPEG - 50.1 ko

Il faut pour trois personnes 5 minutes de péparation, 10 de cuisson et.…

• deux choux raves épluchés et détaillés en petits cubes,

• une noix de graisse de canard (ou son équivalent en beurre ou huile),

• une pincée de sel,

• facultatif : trois feuilles de persil haché.

.

Action !

.

• Dans la graisse fondue, saisissez à feu vif les cubes de chou rave.

• Dès qu’ils prennent un léger bronzage, baissez le feu, couvrez pour parfaire la cuisson cinq minutes au moins. Remuez si besoin.

• Salez et servez.

.

.

JPEG - 37.3 ko
.

Je l’ai servi avec un magret… Subtiles accordailles !

On peut ajouter quelques brins de persil comme sur l’image. Pour l’œil alors, plus que pour la finesse. A mon avis, ils égarent le goût : en mettez-vous sur vos patates rissolées ?